Conseil en investissement immobilier pour réussir son projet locatif

projet locatif

En quête d’un placement rentable ? L’investissement dans l’immobilier locatif peut vous permettre de vous constituer un patrimoine durable et de préparer votre retraite. Toutefois, il existe des risques. Pour réussir un projet locatif, il faudrait être attentif à plusieurs éléments. Voici un guide…

Choisir un secteur et un projet porteur

Lorsque vous envisagez d’investir dans l’immobilier locatif, à priori, il faudrait bien choisir l’emplacement. En effet, certaines villes connaissent un accroissement continu de la population. Vous pouvez donc espérer des plus-values plus ou moins importantes au fil des années si votre bien est situé dans ces zones. Ensuite, prenez en compte la proximité avec les commodités. Un logement proche des écoles, des universités, des commerces et des transports en commun sera mieux convoité. Ainsi, le risque de vacances locatives sera réduit. L’idéal ? Opter pour un quartier où la demande locative est très forte. En tout cas, avant de vous lancer dans la recherche, définissez une cible : étudiant, famille, etc. Puis, jetez un œil sur les annonces immobilières pour déterminer le taux des logements vacants dans le quartier de votre choix.

Concernant le type de bien, ne vous fiez pas à votre coup de cœur. Il doit être louable et correspondre aux attentes des futurs locataires. Et même si les prix sont alléchants dans certaines zones, soyez très vigilant ! Toutefois, évitez d’acheter un bien trop cher qui risquerait d’induire à un loyer élevé. Quoique les loyers des résidences neuves sont généralement justifiés par des équipements haut de gamme et des consommations énergétiques faibles, ce qui n’est pas toujours le cas avec les logements anciens. Vous avez des doutes ? Demandez un conseil immobilier auprès d’un expert dans le domaine. Pour cela, rendez-vous sur  www.pierreetvacances-immobilier.com

Profiter des avantages fiscaux pour réduire les charges.

Vous hésitez entre investir dans l’immobilier neuf ou ancien ? Le neuf offre un bon compromis. En effet, à part le fait qu’il est plus facile de trouver un locataire pour une résidence respectant les normes en vigueur, cette option ouvre également droit à des avantages fiscaux non négligeables. Ce qui réduira effectivement l’impôt sur le revenu du contribuable. La contrepartie ? Un engagement de location pendant une durée déterminée : 6, 9 ou 12 ans pour la loi Pinel. Mais il existe aussi d’autres dispositifs de défiscalisation : Malraux, Censi Bouvard… À vous donc de déterminer le type de location le plus adapté à votre projet.

En outre, l’investissement locatif peut être financé à 90 % par la banque. Eh oui, avec un apport personnel de 10 % du prix d’achat du bien immobilier, vous optimisez vos chances d’obtenir un crédit bancaire. Une fois que l’achat est amorti, vous pouvez recevoir un complément de revenu et préparer un nouveau projet. Investir en 2019 permet d’ailleurs de bénéficier des meilleurs taux. Alors, pourquoi s’en priver ?

Investir dans un logement ancien à rénover

Un investissement immobilier dans l’ancien peut également être une bonne alternative. En effet, le montant des travaux est déductible des loyers et le déficit peut être reporté sur les autres revenus. Néanmoins, pour déterminer la rentabilité du projet, il convient de faire chiffrer le coût des travaux de rénovation par un professionnel compétent. Cela vous permettra d’avoir une approximation des investissements nécessaires pour réhabiliter le logement. Les subventions de l’Anah peuvent également vous aider à remettre en état les problèmes d’insalubrité et de dégradation ainsi que pour améliorer la performance énergétique de la maison.

Enfin, pour optimiser le rendement de votre patrimoine immobilier, il ne faut pas hésiter à confier la gestion locative à des experts. Malgré le coût variant entre 5 à 10 % des loyers, cette alternative vous déchargera des soucis liés à l’administration et des démarches nécessaires pour assurer le recouvrement des créances. D’ailleurs, veillez noter que ces honoraires sont déductibles des revenus fonciers. Quoi qu’il en soit, avant même de vous engager dans l’acquisition d’un bien immobilier, profitez du conseil achat d’appartement pierre et vacances, une entreprise experte dans ce secteur afin d’optimiser la rentabilité du placement.